Lucie Roignant

Traduction par Lucie Roignant

Michael Heinrich développe une approche inédite et éminemment didactique du maître ouvrage de Marx en offrant aux lecteurs un commentaire très serré des deux premiers chapitres du Livre I du Capital, dont la densité de raisonnement et l'importance des fondements conceptuels qu'ils introduisent (travail abstrait, forme-valeur, caractère fétiche de la marchandise, etc.) en rendent la lecture souvent ardue. 

Heinrich répond ainsi à une attente profonde de Marx, qui faisait du mode d'exposition une dimension essentielle de sa méthode. Sans partir d’évidences établies a posteriori, ou de présupposés politiques, ce livre est à ce jour le seul véritable manuel de lecture scientifique du Capital.